Sandra Thomas

L’humour c’est comme les essuies-glaces, ça n’arrête pas la pluie, mais ça permet d’avancer.

Bruno Coppens


J’ai grandi à la Chaux-de-Fonds,  terre à laquelle je suis aujourd’hui encore très liée. La verticalité robuste incarnée par les sapins qui foisonnent majestueusement dans cette région me connecte à mes racines, à mes origines et à mon lien entre le Ciel et la Terre. 

 Après avoir vécu 1 an en Angleterre  et 2 ans en Allemagne, à 22 ans, je quitte  ma ville natale pour réaliser mon rêve;  devenir éducatrice spécialisée. Le  canton de Fribourg m’offre son hospitalité et la vie semble vouloir que j’y reste “plus longtemps qu’initialement  prévu”, je m’y marie et y fonde une famille.  J’ai la joie de devenir mère de deux merveilleux enfants, de les élever en ayant comme intention de les rendre attentifs à eux-mêmes et aux personnes qui les entourent, à leur donner le goût du partage, de l’écoute et de la bienveillance. Durant leur adolescence, j’investigue à plusieurs reprises sur comment ils souhaitent contribuer à ce monde plutôt que d’insister sur le métier qu’ils veulent exercer. Ma question ne trouve pas beaucoup d’écho mais elle a le mérite de leur transmettre clairement que ce qui m’importe avant tout c’est qu’ils s’épanouissent dans leur profession,  puissent rayonner qui ils sont et être le plus heureux possible. L’intention est formulée, les graines sont semées, c’est désormais à eux, devenus jeunes adultes, qu’appartient le pouvoir, la liberté et le choix de les faire germer ou non dans leur vie.  

 Je débute mon parcours d’éducatrice à 22 ans, je suis passionnée, pleine d’enthousiasme et d’envie d’aider des personnes en souffrance. Très vite, je me rends compte qu’accompagner des jeunes en difficultés dans leur quotidien requiert de nombreuses qualités :  créativité,  patience, empathie, humour, détermination, honnêteté, ouverture,  goût de la stratégie, sensibilité et une bonne dose de courage et de foi. 

Tout au long de mon parcours de plus de 20 ans, je suis sensible à la dimension psycho-somatique, bien qu’ aujourd’hui, je reconnais que ma compréhension du phénomène était un peu confuse et parfois même un peu magique.  

Très curieuse et passionnée de nature, plusieurs formations complémentaires viennent nourrir mon besoin d’enrichir mon regard sur l’être humain. La formation de praticienne en Gestalt me bouleverse par la profondeur dans laquelle elle m’emmène personnellement. C’est une expérience intense et remuante. Je suis intimement touchée par la bienveillance que propose cette approche à travers un intervenant d’une empathie et d’une implication rares et extraordinaires.  L’intégration du corps dans le processus d’accompagnement m’ouvre sur un champ inconnu jusque-là, qui pourtant répond déjà à une nécessité encore discrète en moi. 

 La formation en systémique vient élargir ma vision des systèmes, des familles et contribue incontestablement à transformer ma manière de percevoir l’Un dans le Tout. L’aspect créatif proposé par les intervenants répond à mon besoin d’activer du nouveau et de proposer des chemins inexplorés, de sortir du “toujours faire plus de la même chose dans l’espoir incohérent d’obtenir des résultats différents”.  J’aspire profondément  à vivre plus de légèreté et à dédramatiser pour prendre un recul parfois salutaire face à des situations lourdes qui éveillent toutes sortes d’émotions en moi  : peur, tristesse, injustice, colère, désespoir. Heureusement, l’humour est et reste pour moi un puissant guérisseur.   

Ces différents enseignements me permettent d’accueillir le besoin de plus en plus pressant en moi de contribuer autrement, sans toutefois pouvoir encore totalement identifier comment. C’est lors d’une démarche personnelle qui inclut le corps que mon aspiration se clarifie.   

Je débute des séances de MLC (méthode de libération des cuirasses) qui initie une approche douce et bienveillante avec mon corps, celles-ci me permettent de reprendre contact avec lui d’une manière respectueuse et surtout sans attente de performance. Je suis souvent émerveillée par l’intensité des émotions qui se présentent à moi lorsque je me reconnecte à mon corps et à ses sensations. Je suis régulièrement bouleversée par l’impression que j’ai de me relier à des mémoires ancestrales et profondes. Je contacte une toute nouvelle dimension de mon être dans un univers qui n’a ni mots, ni concepts ou explications, juste des sensations silencieuses mais ô combien intenses.  J’apprivoise mon corps petit à petit et expérimente qu’il peut m’enseigner, me guider quand je veux bien me mettre à son écoute. Cette exploration m’amènera par la suite  à m’intéresser à différentes approches corporelles, convaincue par cette expérience, que le lien entre le corps et l’esprit est indissociable, indispensable et précieux pour vivre mon unité. 

Au cours de mes multiples investigations, la méthode Grinberg capte rapidement mon attention. Cette méthode propose un accès qui m’enthousiasme par l’attitude active qu’il requiert  du client tout en lui proposant des apprentissages concrets. Je découvre alors que nous pouvons changer certains comportements en habitant et prêtant attention à notre corps. J’aime l’idée que le praticien n’est pas là pour régler le problème du client à sa place, mais pour le guider, lui donner des outils et des instructions qui lui permettent de modifier son comportement ou de prendre soin de ses difficultés en mobilisant sa propre volonté. Cette approche me relie donc à mes premières amours,  c’est juste une nouvelle manière d’enseigner ou de guider cette fois-ci par l’intermédiaire du corps.  

 Curieusement, ma grand-mère que j’adorais, ne cessait de me répéter enfant “tu devrais faire pédicure quand tu seras grande”. Elle m’avait cassé les pieds (c’est bien le cas de le dire) tellement de fois avec ce désir qui ne résonnait pas le moins du monde en moi à l’époque. Quand je découvre que la méthode Grinberg  propose une lecture de pieds et certaines techniques de réflexologie plantaire, un énorme sourire intérieur pour ma sacrée grand-mère me traverse.  

Me voici donc lancée dans cette nouvelle aventure pleine d’enthousiasme et de curiosité. Au cours de ma formation, je reçois des outils extraordinaires, change mon regard sur moi-même, sur les autres et sur le monde. Au fil des séances que je reçois, mon corps se transforme, mes épaules se détendent, s’allègent et ma poitrine fermée depuis mon adolescence, s’ouvre, s’assouplit, évolution alors inespérée pour moi qui avais dû porter un corset durant mon adolescence pour une scoliose nuit et jour durant 2 ans. Ce corset n’améliorera d’ailleurs en rien ma posture et affaiblira malheureusement encore davantage les muscles de mon dos. Ce changement inattendu mais certainement bienvenu me démontre clairement l’efficacité et les bienfaits des outils offerts par cette méthode.  Le parcours de formation est parsemé de joie, de douleur et de peur mais encore bien davantage d’un élan passionné pour tout ce que j’y apprends sur moi-même et sur le fonctionnement humain.  Un investissement total est requis, ne laissant place à  aucun sens du compromis ou de la demie-mesure. Une fois ma formation achevée, après plus de 3 intenses années d’implication, je ressens la nécessité absolue et presque vitale de respirer plus de douceur et de flexibilité.   

J’ai aussi puissamment  besoin de réintégrer la dimension sacrée et spirituelle dans mon accompagnement, de me diriger vers un accompagnement plus holistique.  C’est alors que je décide de me former en toucher thérapeutique auprès d’Ariane Othenin Girard qui répond au-delà de mes espérances, à cette vive aspiration de me reconnecter à cette dimension précieuse et indispensable à mon âme. Je lui suis très reconnaissante de m’avoir donné les outils dont j’avais besoin pour me rencontrer autrement et de m’avoir accompagnée avec une merveilleuse douceur et bienveillance dont j’ai urgemment besoin à l’époque.  Par son attitude et son enseignement, je découvre une nouvelle manière d’appréhender mon corps, de l’accompagner et d’accompagner les autres. J’y apprends à introduire l’esprit dans la matière, initiation complémentaire et indispensable pour accompagner l’humain dans son Tout. 

Je découvre encore quotidiennement, les trésors de sagesse que recèle notre corps. Malheureusement, nous lui accordons que très peu de notre attention au quotidien.  Il est souvent malmené, réduit ou envisagé comme un véhicule esthétique, ou pratique alors qu’il contient un savoir précieux et une sagesse inestimable. Nous nous souvenons principalement de lui lorsqu’il nous fait mal ou quand nous le trouvons trop gros, trop maigre, trop fort ou trop faible. Pourtant, ce corps est notre maison, notre temple, il est notre plus fidèle serviteur et cela à chaque instant, sans lui nous ne pouvons rien. Lorsqu’il est douloureux, il est sage et essentiel d’aller à sa rencontre plutôt que de le blâmer.   

Aujourd’hui , je suis animée par le désir de transmettre les outils que j’ai assemblés au cours de mes multiples formations en accompagnant toute personne qui ressent la nécessité de se lancer sur un chemin qui la mènera à  reprendre les rennes de sa vie. Je sais par expérience que vivre dans son corps, c’est se donner un moyen concret de vivre dans le présent. 

Pour moi toute rencontre humaine est synonyme de joie, d’échange et de partage. Pour l’avoir vécu à de multiples reprises personnellement, je n’ignore pas qu’il n’est jamais simple de se livrer et de laisser émerger sa vulnérabilité. Il me tient donc à coeur de créer un espace où chacun d’entre nous puisse se sentir à l’aise et en sécurité. 

Chaque histoire, chacune des motivations étant unique, je mesure l’importance d’offrir une écoute bienveillante pour favoriser l’échange et élargir la vision de la situation. Mon intention est avant tout de vous accompagner vers ce que vous souhaitez, en définissant avec vous ce qu’il vous semble nécessaire voire indispensable d’acquérir ou de modifier pour être plus épanoui, libre et heureux dans votre vie. 

 

Et j’espère que vous aimez rire…

Fribourg, CH

Entre'Actes (4ème étage)

Rue des Pilettes 1 | 1700 Fribourg | Suisse
Disponible: Mercredi, Jeudi 9:00 - 18:00

Ecuvillens, CH

Sweet Ôm

Route du Village 3 | 1730 Ecuvillens | Suisse

Disponible: Lundi, Mardi, Vendredi 9:00 - 18:00

website by Lotus + Lama, Inc.

Prendre un Rendez-vous

Au service du corps pour honorer l’esprit