Thérapies Corporelles et Émotionnelles

Au service du corps pour honorer l’esprit

 

Vivre en union, en conscience et en harmonie avec votre Corps, votre Coeur et votre Esprit contribue activement à votre paix intérieure.

Je vous convie à un voyage au coeur de vos cellules, à une odyssée qui vous fera goûter à leurs sensations et vous familiarisera à leur langage sensoriel. Vous découvrirez la sagesse de leur univers,  tisserez une relation bienveillante avec elles qui métamorphosera le lien et réveillera la conscience de l’être unique que vous êtes.

L’inscription « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers » gravée sur le fronton du Temple de Delphes a connu un succès ininterrompu depuis l’Antiquité jusqu’aux temps modernes.

Cette phrase semble évoquer une évidence, pourtant nous consacrons une bonne partie de notre vie à essayer de comprendre les autres, l’univers ou tout autre sujet axé sur l’extérieur. Enfant, nous n’apprenons pas à explorer notre intériorité, ni à apprivoiser la personne qui jalonnera sans conteste toute notre existence; c’est-à-dire nous-mêmes.

Ne semble-t-il pas essentiel de commencer par nous comprendre nous-mêmes avant de prétendre appréhender le monde ? Etablir une relation éclairée, intime et amicale avec soi est indispensable pour concevoir la complexité du monde extérieur. En s’immergeant dans le mystère de notre propre univers, en s’incarnant dans notre propre maison,  nous élargissons nos horizons, affinons nos perceptions, découvrons de nouvelles sensations, rencontrons nos peurs et nos souffrances, nous heurtons à nos limites, découvrons nos désirs, nos illusions et nos rêves. Chacun d’entre nous rencontre des obstacles durant son voyage, ce qui va différer chez chacun, c’est ce que nous allons en faire. Durant cette expédition, il sera nécessaire de faire preuve de patience et de curiosité, d’accueillir et faire place à tout ce qui est et tout ce qui nous traverse avec bienveillance, de veiller à nourrir notre coeur avec respect et honorer notre esprit avec discernement. Il s’agira de rester attentif et d’équilibrer les forces tout comme il est important de conjuguer alimentation, mouvement, repos pour notre santé physique.

Raconter mon accompagnement c’est parler d’une expérience corporelle, de sensations subtiles et parfois intenses, d’une rencontre silencieuse avec Soi qui se passe au delà du discours.  Je souhaite respecter l’expérience sans user de mots réducteurs ou enfermants, je décrirai donc principalement mes intentions et outils.

“La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.”

Albert Einstein

Sandra Thomas

Sandra Thomas

Sandra est une femme exceptionnelle, douée d’une fabuleuse qualité d’écoute. Elle sait mettre en lumière les blocages avec douceur et propose différentes manières de les dépasser. J’ai pu faire un extraordinaire voyage intérieur vers plus de féminité et de calme. En tant que femme, je ne saurai qu’encourager mes consoeurs à s’offrir quelques séances chez Sandra ! Quant à vous Messieurs, il faut lire les autres témoignages!”

Mélanie

Prendre un Rendez-vous

 

Divers types d’accompagnement

J’utilise différentes techniques (attention, respiration, échanges, toucher, jeu de rôle, défis) pour vous relier à vos émotions. Je vous transmets des clés pour vous accompagner dans votre quotidien avec bienveillance. Il est bien entendu indispensable que vous participiez activement au processus et que nous soyons partenaires pour que vous puissiez atteindre vos objectifs.

bien-être

Le Derviche

Le Derviche  est un  massage doux qui insuffle une profonde sensation de détente et invite à une balade sensorielle. Il agit tant au niveau physique que psychique, puisqu’un corps relaxé et reposé cultive la paix intérieure. Il peut se recevoir de manière isolée ou durant tous les autres processus pour faire une pause et permettre au corps d’intégrer les changements en cours.

développement personnel

Le Dukkha

Le Dukkha est un processus bref axé sur une problématique ou sur une question momentanée ou spécifique. Il convient particulièrement bien aux personnes qui ont déjà parcouru un bout du chemin vers la connaissance de soi, de leur corps et qui souhaitent bénéficier d’un soutien ponctuel ou temporaire lié à un événement, une douleur physique ou émotionnelle, une situation ou une difficulté précise qui se manifeste de manière passagère. Ce moment est constitué d’échanges et d’explorations corporelles au cours duquel je vous transmets des outils en lien avec le sujet traité.

Le Mandala

Le Mandala est un accompagnement global de connaissance de soi,  il vise tout d’abord à apprendre à se connaître tout en prenant soin d’un malaise, d’une douleur physique ou d’une souffrance émotionnelle qui est installé depuis un certain temps, dont on ne connait pas forcément l’origine. Cet espace mêle échanges et explorations corporelles au cours duquel je vous transmets des clés pour évoluer vers plus de connaissances de vous-même et de liberté.

Le Toucher thérapeutique

Le Toucher thérapeutique ou comme sa fondatrice Ariane Othenin-Girard le nomme, le geste guérissant, inclut une partie d’échanges et un massage énergétique spécifique qui réunifie,  recentre ou ancre selon les besoins ciblés lors de notre conversation.  Il se pratique idéalement 3 fois pour agir sur  le  plan mental, émotionnel et physique.

soutien professionnel

L'intermède

L’intermède propose un soutien au niveau professionnel, sans faire l’impasse sur l’aspect  personnel quand cela se révèle nécessaire. Il se  focalise principalement sur la personne que vous êtes dans votre univers professionnel et le corps s’associe naturellement à la démarche. Par nos échanges nous répondrons aux besoins du corps qui émergent (détente, récupérer des sensations, retrouver sa force, renforcer une qualité, récupérer plus de créativité…).

Notre corps, nos pensées, nos émotions

L’une de nos grandes aspirations consiste à vivre en paix et en joie avec nous-mêmes. Pourtant, malheureusement, notre espace intérieur, soumis à la relation hostile que nous entretenons avec nous-mêmes, est trop souvent astreint à une guerre ou à des attaques perpétuelles (critiques, blâmes, jugement et sentiments d’avoir échoué, d’être nul, de ne pas être aimé). Ce combat intérieur découle de notre difficulté à accueillir certains événements ou certaines facettes de nous-mêmes qui se réveillent dans des conditions spécifiques. Le regard jugeant voire méprisant dont nous nous affligeons accroît bien entendu encore notre souffrance.

 

C’est notre attitude mentale qui détermine le degré de nos souffrances. En général, nous compliquons les choses en nous tourmentant sur notre sort, ajoutant ainsi à la souffrance physique une souffrance mentale.” Dalaï Lama

 

Notre condition d’être humain implique l’expérience  inhérente de pensées, de sensations et d’émotions. Nous ne les choisissons pas, elles surgissent, on ne se dit pas en se réveillant le matin “allez tiens aujourd’hui je vais être triste, ou je vais ressentir de la jalousie…” Non, nous n’avons pas le pouvoir de choisir ce qui survient, notre seul pouvoir réside dans le choix de ce que nous faisons de ce qui surgit. C’est un pouvoir qui nous responsabilise certes,  mais à y regarder de plus près n’est-il pas extraordinaire de reconnaître à quel point nous pouvons agir sur notre vie si nous changeons de perspective ?

Nous avons tendance à oublier notre humanité, à entretenir l’illusion que nous sommes des Dieux et le plus drôle c’est que nous ne nous en rendons même pas toujours compte. De cette illusion naît la confusion que nous ne devrions pas nous heurter aux obstacles intrinsèques à notre humanité et féconder la perfection ou la capacité à surmonter ou gérer toutes nos émotions. Du coup, nous nous sentons honteux ou coupables quand certaines émotions “primaires” jaillissent;  comme la jalousie, la rigidité, la peur, la timidité, l’orgueil, l’agressivité, la froideur, la dureté, la rancune, le doute, la vanité, la colère et j’en passe. Nous présupposons même être la seule personne au monde qui ressent ce genre d’émotions désagréables et sommes déçus d’être aussi peu “évolués”. Nous nous auto-flagellons, ce qui n’a incontestablement pas pour effet de nous rendre la vie plus belle ni de stimuler la bienveillance envers nous-mêmes. Comme par miracle, nous accueillons à bras ouvert  la joie, la générosité, l’humilité, la compassion quoiqu’il nous arrive aussi, de soupçonner que cela cache autre chose. Une personne trop heureuse ou trop généreuse peut regrettablement apparaître suspecte mais ceci est un autre sujet dans lequel nous n’allons pas nous engouffrer.

Revenons-en à ces émotions qui sont souvent nommées négatives et que je qualifierai pour ma part de désagréables. Parfois,  nous réussissons à cacher nos tourments intérieurs aux personnes qui nous entourent et prétendons que tout va bien dans le meilleur des mondes.  Nous les réprimons, les ignorons ou abusons d’autres stratégies qui nous semblent toutes aussi efficaces ou rusées les unes que les autres. La durée du mirage varie en fonction de notre capacité à résister, à nous mentir ou à nous persuader que tout va bien. Malheureusement force est de constater que réprimer nos émotions est un effort colossal qui, en plus d’ augmenter leur puissance et leur force, favorise leur manifestation sous leur forme les plus impulsives et excessives.  L’expression “c’est la goutte qui a fait déborder le vase” révèle toute son exactitude, quand un incident d’apparence mineure prend une ampleur démesurée ou déraisonnable. Le hic c’est que nous avons oublié combien de fois nous avons ravalé notre frustration avant que cette fameuse dernière goutte ne vienne noyer notre bon sens.

Ne serait-il pas cohérent d’accueillir nos émotions et d’aimer tous les aspects de nous-mêmes sachant qu’ils sont venus au monde à un moment précis de notre vie dans le but d’assurer notre équilibre ou notre survie ?

Nous développons de multiples stratégies, réactions ou automatismes pour traverser les événements, neutraliser les émotions et prétendre fonctionner dans ce monde. Il est important de se rappeler que ces réactions nous ont tout d’abord été salutaires, puisqu’elles nous ont permis de supporter l’insupportable ou même dans l’extrême sauvé la vie. Elles nous ont préservé à de multiples reprises, ce qui devrait nous encourager à leur offrir aujourd’hui toute notre gratitude pour le précieux rôle protecteur qu’elles ont jouées à notre égard.  Il paraîtrait donc sage de ne pas les rejeter ou les blâmer lorsqu’elles continuent à prendre les rennes de notre vie dans des situations qu’elles perçoivent comme dangereuses et choisir de les accueillir avec bienveillance lors de leur éruption sans les agir aveuglément bien entendu. 

Ne faîtes-vous pas l’expérience que confronté à des situations qui réveillent des sensations semblables à votre passé certaines de vos réactions ou mécanismes s’enclenchent automatiquement comme par magie pour vous protéger, et échappe totalement à votre contrôle ?

Souvent inconscients de ce qui se joue sur le moment, nous constatons par la suite que notre créativité ou notre bon sens habituels sont restés au placard. Nous reconnaissons alors que  nous avons interprété  avec brio  la dyade “action-réaction”,  bien que nous nous étions promis de ne pas nous laisser piéger à nouveau et de ne pas retomber dans ce trou que nous connaissons si bien. Nous ne pouvons alors qu’admettre à quel point il est difficile de changer nos habitudes malgré nos belles intentions.

 Plus nous nous sentons fragiles ou en danger plus nous reproduisons ces mécanismes automatiques. Victimes ou englués dans les sensations de notre passé,  nous perdons la liberté de choisir qui nous souhaitons être ou comment nous voulons agir dans le moment présent.

 Il est essentiel de repérer ces mécanismes, d’aller à leur écoute, de les accueillir pour bénéficier de leurs merveilleux et précieux enseignements et découvrir ce qui se cache derrière eux pour regagner notre indépendance.  Cette libération nécessite un travail d’investigation qui nous incitera à décrypter certains événements en discernant les croyances et les peurs qu’ils ont façonnées et conscientiser les conclusions tirées alors, pour les “updater” ou autrement dit les remettre à jour.

 Suite à cette exploration libératrice,  notre véritable nature peut enfin émerger, délivrée d’automatismes dont elle était otage. Il est incontestable qu’aussi longtemps que ces mécanismes ne sont pas reconnus, ils se manifesteront de manière inattendues, maladroites voire anarchiques ou explosives pour nous inciter dans un premier temps à les rencontrer avant de nous contraindre, à travers différentes tentatives, à leur promulguer notre attention et nos soins. Ce processus libérateur peut s’accomplir par le corps qui déploiera ses trésors de savoir, de générosité et de sagesse pour enfin les guérir.

 Vous pouvez vous amuser à observer vos réactions quand vous ressentez des douleurs physiques, car ces dernières sont bien représentatives de la façon dont vous réagissez aux douleurs du coeur ?

  • Vous rigidifiez-vous ?
  • Les ignorez-vous ?
  • Vous fâchez-vous contre elles ?
  • Vous sentez-vous affaibli, résigné ?
  • Vous en voulez-vous de ne pas vous être respecté ou d’être allé trop loin pour la xième fois ?

 En apprenant à accueillir nos maux sous toutes leurs formes, en les accompagnant avec gratitude,  bienveillance et respect pour ce qu’ils nous apprennent, nous initions un autre chemin vers nous-mêmes teinté de responsabilité, de liberté, de douceur, d’acceptation, de joie et d’amour.

Une aspiration

Créer un lien bienveillant avec votre corps et votre coeur, accueillir leur sagesse et leur puissance.

Un désir

Vous inviter à cultiver la bienveillance envers vous-même, à devenir votre meilleur(e) ami(e),  conscient(e) de votre propre potentiel.

Un souhait

Vous donner le goût du courage en respectant votre nature.

Un défi

Accueillir tout ce qui nous traverse, tout ce que nous sommes avec respect et bienveillance en récupérant plus d’attention et de volonté . Et si nous arrêtions de créer notre souffrance en résistant à ce qui est ?

Une expérience

Vivre dans son Corps et dans le Présent.

Une proposition

Savourer des moments de détente, de bien-être,  accueillir tous vos différents aspects avec curiosité et bienveillance. Rire de soi avec tendresse et regagner une nouvelle liberté empreinte de légèreté.

Témoignages

Après plusieurs séances du toucher thérapeutique chez Sandra, voici en quelques mots ce que j’ai envie de partager avec vous.

A chaque séance c’est différent, c’est une prise de conscience en visitant mon ressenti ainsi que l’état de mon corps du moment (tensions, douleurs, émotions).

C’est comme si il y a un temps d’arrêt, c’est appuyer sur le bouton ” pause ”  pour faire un état des lieux, un retour vers soi.

Ensuite Sandra par imposition de ses mains, de ses doigts donne de l’espace dans mon corps. Mes tensions se libèrent. Ses gestes précis, souples et doux m’accompagnent vers un recentrage, un alignement de mon corps, coeur et esprit.

Mes douleurs physiques diminuent, ma conscience ainsi que ma confiance en moi augmentent.

Merci Sandra.

Corinne

Être comédien, c’est mon rêve d’enfant. Malheureusement, en grandissant les mauvaises expériences, les mises en garde, les remarques s’accumulent et on perd confiance, on arrête d’y croire et on se résigne tristement à trouver une autre passion.

J’étais arrivé à un moment dans ma vie où j’avais tellement peur de l’avenir, tellement plus confiance en moi que je ne voyais plus d’issue, je ne savais plus quoi faire. La vie paraissait sans goût, futile. J’étais face à une impasse.

Alors je suis allé voir Sandra. Séance après séance, j’ai appris à accepter qui je suis, en accueillant mes émotions. Une confiance est née en moi que je pouvais faire face à tout ce que je ressentais. C’est ce qui m’a donné le courage de me lancer dans ce qui me tenait vraiment à coeur. Sandra m’a proposé une approche différente de ce qu’étaient les émotions et de la façon de réagir face à elles.

Aujourd’hui, une année après, je me suis lancé dans la voie qui me faisait rêver depuis si longtemps et je dois dire que je n’ai jamais été autant heureux dans ma vie. Ça ne veut pas dire que c’est facile, confortable, agréable mais la joie est là, et ma confiance en moi et dans la vie est restaurée.

Yann

Sandra m’écoute. Elle me touche et me parle, à la fois avec douceur, à la fois avec fermeté, toujours transparente. Elle me regarde, et observe avec bienveillance. Souvent me masse et libère mes “coïncements”. C’est une réel apaisement de pouvoir compter sur son aide. Mais ce que je lui dois sûrement le plus, c’est de m’avoir appris à rire de moi et de mes petits drames, parce que des fois… cela fait vraiment du bien !

Stéphanie

Quand je lis les témoignages des autres personnes qui ont la chance de travailler avec Sandra, j’ai les larmes aux yeux. Je me reconnais dans chacune d’entre elles.

Sandra m’a donné une nouvelle manière d’appréhender la vie, de me sentir bien plus vivante et d’apprendre à aborder les difficultés avec paix et confiance. C’est comme ça que j’aimerais continuer à me connaître et apprécier la vie et tout ce qu’elle a de beau à offrir. Avec Sandra, je peux être moi-même, pour de vrai… et mine de rien, c’est tellement rare de nos jours… Sandra est vraiment une perle rare et elle m’inspirera toujours. Ça fait simplement tellement chaud au coeur de savoir que je peux aller chez elle et que je me sentirai toujours mieux grâce à sa douceur, son humour, son authenticité et son profond amour pour les gens et la vie. Merci Sandra d’être comme tu es et pour tout ce que tu fais!

Alexia

Autobiographie en cinq actes

Je descends la rue…

Il y a un trou profond dans le trottoir :

Je tombe dedans.

Je suis perdu… je suis désespéré.

Ce n’est pas ma faute.

Il me faut du temps pour en sortir.

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir :

Je fais semblant de ne pas le voir.

Je tombe dedans à nouveau.

J’ai du mal à croire que je suis au même endroit.

Mais ce n’est pas ma faute.

Il me faut encore longtemps pour en sortir.

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir :

Je le vois bien.

J’y retombe quand même… c’est devenu une habitude.

J’ai les yeux ouverts.

Je sais ou je suis.

C’est bien de ma faute.

Je ressors immédiatement.

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir :

Je le contourne.

Je descends une autre rue…

Poème de Portia Nelson, cité dans

“Le livre tibétain de la vie et de la mort” : Sogyal Rimpoché

Fribourg, CH

Entre'Actes (4ème étage)

Rue des Pilettes 1 | 1700 Fribourg | Suisse
Disponible: Mercredi, Jeudi 9:00 - 18:00

Ecuvillens, CH

Sweet Ôm

Route du Village 3 | 1730 Ecuvillens | Suisse

Disponible: Lundi, Mardi, Vendredi 9:00 - 18:00

website by Lotus + Lama, Inc.

Prendre un Rendez-vous

Au service du corps pour honorer l’esprit